C’est la semaine de l’allaitement… oui MAIS!

Auparavant je n’aurais jamais osé écrire un tel article mais aujourd’hui il me semble évident de partager quelques lignes sur les femmes qui font le choix de ne pas allaiter comme moi!

Tout commence pendant la préparation à l’accouchement où un cours est dédié à l’allaitement… et? Quand tu réponds que tu ne seras pas là car tu n es pas concernée alors les autres femmes te regardent de travers, la sage femme te demande de venir quand même juste au cas où, ce serait une bonne chose, c est primordial pour l’enfant… bref… mais au cas où quoi au juste? Serai-je une meilleure future maman si je décide d’allaiter ou alors je ne le protège pas assez?? En fait, ma liberté de choix n’est t’elle pas mise à rude épreuve ?

Ensuite vient l’accouchement et le premier biberon… “Madame souhaitez vous allaiter?” Non! “C est dommage c’est le meilleur lait dumoins celui qui protégera le mieux votre enfant”… Que dois-je comprendre : Suis je une mauvaise mère car je ne veux pas allaiter? Suis-je inconsciente, pas protectrice ou carrément sans fibre maternelle ? Je peux vous assurer que protéger mon bébé de ce monde est mon premier objectif et mon souhait dès la minute ou il est arrivé, allaitement naturel ou non… c’est viscéral nous sommes d’accord.

Puis les achats de boîtes de lait! Alors là je suis tombée de ma chaise! Le mercredi dans certaines grandes surfaces on peut cumuler 10% sur la carte de fidélité car on achète des aliments bébés ou du lait en poudre… Que fut ma surprise lors de mon passage en caisse… Ça ne marche pas sur le lait 1er âge!! Ah pourquoi? Pour favoriser l allaitement… Et c’est une loi française de sûrcroit! Ah d’accord donc me voilà pénaliser car je suis non allaitante… aucun problème j encaisse encore!

0023

Enfin bref je peux citer des tas d exemples dans lequel je me suis retrouvée et mal à l’aise presque de ne pas allaiter!

Ai je vraiment le choix? Ne suis je pas constamment juger de cette décision? Suis je une mauvaise maman? Ne suis je pas assez protectrice?

Alors NON… aujourd’hui en tant que femme il serait bon de ne pas nous montrer du doigt. Les mamans sont passées par là et entre nous, au moins, laissons nous le choix et la chance de l’assumer!

De mon coté, il se trouve que j’avais beaucoup de “pertes” durant mes 2 grossesses et cela me faisait mal de m’imaginer la succion de mon enfant pour se nourrir, cela me répugne carrément j’en suis désolé et la magie que je peux y voir chez d’autres m’est impossible à mettre en œuvre chez moi. Alors n’étais ce pas plus rassurant pour un bébé d’avoir une maman épanouie au biberon artificiel qu’une maman allaitante le vivant mal? Mes filles ne l’auraient pas bien vécu si je n’avais pas été dans de bonnes conditions…

Je suis complètement d’accord avec l’idée qu’il s’agit du “meilleur” lait dumoins celui des premiers jours appelé le “colostrum”, pleins de vitamines. Tout autant que les laits artificiels de substitution sont très bons aussi et étudiés, analysés et conçus comme il se doit pour le meilleur de nos bébés. Certains petits bouts d’ailleurs viennent sur les laits spéciaux anti régurgitations ou avec du bifidus pour aider le transit ou la digestion et j’en passe. Alors oui, mes filles ont eu du lait en poudre dès le début et je le vis carrément bien, j’aimerai juste que le monde extérieur nous regarde différemment et pas d’un mauvais œil! Mes bébés ne sont pas plus malades que les autres.

2016-11-02 06.31.44

Le coté financier pour ma part n’entre pas dans la lignée des arguments pour l’allaitement, ici l’idée est axée sur les sentiments identiques entre les deux manières de faire pour une Maman.

Faites ce qu’il vous semble bon et vous et votre enfant serez les meilleurs du monde, rien ne pourra éviter ou arrêter la relation fusionnelle d’un bébé avec sa maman, l’amour est là, la protection et le reste va de soi. Nous sommes très proches avec mes princesses.

Un biberon ne se mettra jamais entre nous!